Métissage

26 avril 2006

Bienvenue

Bienvenue sur le blog de fleur d'ébène.Pourquoi ce pseudo? Parce que j'aime beaucoup la chanson de Jamice et Priscillia.

Tu es ma fleur
Tu es ma rose
Toi que j'éffleure toi que j'arrose
Tu es mon coeur tu es ma prose
Pour toi je meurs pour toi je me pose

Tu es ma fleur d'ébène aux pétales de joie HuMm....
Qui exalte ce doux parfum de miel
Sur laquelle viens butiner mon coeur en émoi
Hey conjugons l'amour en couleur l'arc-en-ciel
Baby

Laisse-moi te susurrer
T'aimer à jamais, te pardonner Baby
Et te faire sentir cet amour qui vibre en moi
Et t'adorer, t'enivrer dans mes bras
Ne vois tu pas amour?, que je veux de toi
Et te caresser, t'enfermer dans le noir
Comment pourrais-je, pourquoi devrais-je lui résister
La desirer serait-il un pêcher ?
Refrain:
Tu es ma fleur
Tu es ma rose
Toi que j'éffleure toi que j'arrose
Tu es mon coeur tu es ma prose
Pour toi je meurs pour toi je me pause( X2)

Priscilla
Emotion de nos nuits emflammées, humm...
Reste en moi à tout jamais Baby
Caressés par une douce pluie d'été
Nos corps s'entre-mêlent amoureux à jamais
Pars pas encore, je t'aime si fort, si fort
Pars pas encore, je t'aime si fort

Tu es ma vie tu es mon âme
Toi qui me berce toi qui m'enflamme
Tu es mon coeur tu es ma prose
Pour toi je meurs pour toi je me pose
Pour toi je meurs pour toi je me pose

jamice

Posté par Yop38 à 21:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Gorée

Eh toi ! Vieux caillou aux reflets de matin rose
Aux jardins intérieurs de basalte poli
Aux caves humides et sombres qui bâillonnaient les cris
Des fers chauffés au rouge en guise de sursis
Tes chaloupes font des rides au front de l'océan
Tes ruelles sont des pièges aux visiteurs surpris
Des clichés de vacances aux senteurs estivales
Tes chaloupes font des rides au front de l'océan

Wolof, mon frère, jeune planteur d'arachides
Qu'est devenue ta femme ?
As – tu pu la pleurer ? Comme un chant du Cap Vert...
Gorée, mon calvaire, la fin de ma vie.

Lébou, mon cousin, pêcheur de la presqu'île
Qu'est devenu ton fils ?
As- tu pu le revoir ? Comme un soleil de mai ...
Gorée, ma misère, la fin de mes années.

Eh toi ! Vieille île bossue aux parfums de souffrance
Tes arcades ont la courbe des femmes immobiles
Des matins d'ambre clair du printemps africain
Du suc capiteux des ombres du Castel
Mon île aux vérandas aux senteurs atlantiques
Aux malheurs étouffés qui remontent aux mémoires
Mon île aux cachots sombres aux soupirs retenus
Mon île de " bois d’ébène ", mon île de misère.

Peul, mon ami, Foulas, Foulani, Foulbé ou Poulos
Qu'est devenue ta mère ?
As- tu pu l'embrasser ? Comme un rêve oublié...
Gorée, mon histoire, l'entaille de mon destin.

Toucouleur, fier gardien du fleuve Sénégal
Qu'est devenue ta fille ?
As- tu pu l'enterrer ? Comme tes prières d'espoir...
Gorée, mon chagrin, le bout de mon chemin.


Eh toi ! Vieille pierre d'océan aux espoirs renaissants
Aux écoles tranquilles dans la douceur du vent
Au musée de la mer en vitrines de rêves
Aux mouillages paisibles en prélude à l'enfer
A l'abri des murailles de l'océan sévère
A la saveur flétrie d'une époque maudite
Ma pierre au poids terrible aux lourdeurs de chaînes
Aux mouillages paisibles en prélude à l'enfer.

Et j'écris là moi j'écris sans rien penser
Dessinant la misère sur mon papier couché
Et j'oublie mon histoire et j'oublie mon passé
Dessinant le malheur sur un papier glacé.

Sèrère, cultives- tu toujours la terre de tes pères ?
Voyageur Saracolès, fondateur d'empire
Qu'est devenue ta vie ?
As- tu pu oublier ? Comme les chagrins d'enfants...
Gorée, ma référence, l'empreinte de mes pas.

Diola, l'indépendant, forestier de l'esprit
Bassari, montagnards, arpenteurs de pistes
Qu'est devenue ton âme ?
As- tu pu pardonner ? Comme les charitables...
Gorée, ma brûlure, le gel de mes veines.

Eh toi ! Vieille pierre trempée dans l'eau salée
Aux vagues atlantiques, aux marées d'amertume
Thierno Seydon Sall, le poète errant
Coura Sarr, la lingère de la poésie et des crevettes
Massamba Guèye, le conteur éternel
Tous ces témoins modernes de la nouvelle Afrique
Eh toi vieille île rose aux anneaux de métal
Toi, l'homme blanc, le français,
Si je le peux, un jour,
Puisses- je te pardonner...

maison_esclave_4

Posté par Yop38 à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le 10 mai, un devoir de mémoire

  10 mai : Journée pour la Mémoire de l'Esclavage

313440256_small        296253711   3994366661

Posté par Yop38 à 21:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'HOLOCAUSTE NOIR COMMEMORATION 2006 LE COMBAT CONTINUE...

Un monde sans noir est-il possible ?

On raconte une histoire très amusante et très révélatrice à propos d'un
groupe de Blancs qui en avaient marre des Noirs.
Ces Blancs avaient décidé, d'un commun accord, de s'évader vers un monde meilleur.

Ils étaient donc passés par un tunnel très sombre pour ressortir dans une sorte de zone nébuleuse au coeur d'une Amérique sans Noirs, où toute trace de leur passage avait disparue.

Au début, ces Blancs poussèrent un soupir de soulagement.

Enfin, se dirent-ils, finis les crimes, la drogue, la violence et le bien-être social.

Tous les Noirs ont disparu. Mais leur joie fut de courte durée et ils furent confrontés à une toute autre réalité, la nouvelle Amérique n'était plus qu'une grande terre aride et stérile.

Les bonnes récoltes étaient rares car le pays s'était jusque là nourri grâce au travail des esclaves noirs dans les champs.

Il n'y avait pas de villes avec d'immenses gratte-ciel, car Alexander Mills, un Noir, avait inventé l'ascenseur et, sans cette invention, on trouvait trop difficile de se rendre aux étages supérieurs.

Il n'y avait pratiquement pas d'automobiles, car c'était Richard Spikes, un Noir, qui avait inventé la transmission automatique.

Joseph Gammel, un autre Noir, avait inventé le système de suralimentation pour les moteurs à combustion interne, et Garret A.Morgan, les feux de circulation.

En outre, on ne trouvait plus de réseau urbain express, car son précurseur, le tramway, avait été inventé par un autre Noir, Elbert R. Robinson.

Même s'il y avait des rues où pouvaient circuler automobiles et autres rames ferroviaires express, elles étaient jonchées de papier et déchets, car Charles Brooks, un Noir, avait inventé la balayeuse motorisée.

Il y avait très peu de magasines et de livres car John Love avait inventé le taille-crayon, William Purvis, la plume à réservoir et Lee Burridge, la machine à écrire, sans compter W.A. Lovette avec sa nouvelle presse à imprimer.

Vous l'avez deviné ?

Ils étaient tous des Noirs.

Même si les Américains avaient pu écrire des lettres, des articles et des livres, ils n'auraient pu les livrer par la poste, car William Barry avait
inventé le tampon manuel et Phillip Downing, la boite aux lettres.

Le gazon était jaunâtre et sec, car Joseph Smith avait inventé l'arrosoir mécanique et John Burr, la tondeuse à gazon.

Lorsque les blancs entrèrent dans leurs maisons, ils trouvèrent que celles-ci étaient sombres, pas étonnant, Lewis Latimer avait inventé la lampe électrique, Michael Harvey, la lanterne, Grantville T. Woods, l'interrupteur régulateur automatique.

Enfin leurs maisons étaient sales car Thomas W.Steward qui avait inventé la vadrouille (balai) et Lloyds P.Ray, le porte poussière, leurs enfants les accueillirent à la porte pieds nus, débraillés et les cheveux en broussaille, à quoi fallait-il s'attendre ?

Jan E. Matzelinger avait inventé la machine à formes de chaussures, Walter Sammons, le peigne, Sarah Boone, la planche à repasser et George T.Samon, la sécheuse à linge.

Les Blancs se résignèrent finalement à prendre une bouchée, dans tout ce chambardement, mais pas de chance, la nourriture était devenue pourrie car c'était un autre Noir, John Standard, qui avait inventé le réfrigérateur.

N'est-ce pas étonnant ? Que serait le monde moderne sans contribution des Noirs ?

Martin Luther King Jr. a dit un jour:  "Quand vous êtes prêts à partir pour le travail, sachez que la moitié de toutes les choses et de tous les appareils dont vous vous êtes servis avant de quitter votre maison a été inventée par des Noirs ".

Tout ça pour vous dire chers frères et soeurs que l'histoire des Noirs ne se résume pas seulement à l'esclavage.

Quand nous pensons à Fréderik Douglass, Martin Luther King Jr, Malcolm X, Marcus Mosiah Garvey et Du Bois.

Diffusez ceci à tout le monde afin que tous sachent la vérité, c'est le minimum que nous puissions faire pour leur rendre hommage.

Comme disait Bob Marley "Time will tell" (le temps le dira).

Posté par Yop38 à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

scientifiques et personnalités noires et leurs inventions

L'imagination est la plus grande richesse de l'homme disait Albert Einstein. Il suffit d'une étincelle d'intelligence, d'un éclair de génie pour convertir les idées que l'on croyait les plus folles en théories scientifiques les plus rigides. Les projets les plus lucratifs prennent naissance à partir des idées les plus banales en apparence. Il suffit de trouver le cheminement logique permettant d'aboutir à leur concrétisation. Ainsi s'édifient les empires économiques les plus solides.

Cependant entre le rêve et la réalité, le savoir et le savoir-faire, il y a un monde de différence. Assez souvent, les plus grands inventeurs et les hommes de science les plus fameux ne bénéficient même pas matériellement du fruit de leurs expériences ou n'arrivent pas à contrôler l'usage que l'on en fait. On peut citer l'exemple de Rudolf Diesel, cet ingénieur allemand qui a inventé en 1897 le moteur à combustion interne et à huile lourde qui porte bien son nom. On lui rend tout de même cette gratitude. Mais, Diesel est mort pauvre. Pris de découragement, en 1913 il s'est suicidé dans une chaloupe au large d'Anvers, loin de la vue de ce monde égoiste et cupide. Qui aurait dit à Einstein avec sa théorie sur la relativité qu'il serait le père de la bombe atomique et par conséquent le destructeur de Nagasaki et de Iroshima.

Dans le domaine scientifique beaucoup de Noirs se sont signalés par leurs inventions. Mais les médias négligent de leur accorder une certaine diffusion. D'où ce préjugé mesquin qui porte à croire même parmi les Noirs que leurs ancêtres n'ont rien inventé. Pourtant beaucoup de Noirs se sont illustrés par leurs inventions. A cause du racisme, il y a une véritable conspiration du silence autour de leurs inventions.

Au tableau d'excellence, on a toujours tendance à ranger les Noirs dans la catégorie des meilleurs sportifs . Ce qui n'est pas mauvais. On est fier du Roi Pelé, de Mohamed Ali et de Michael Jordan etc.. Cependant les Noirs excellent aussi en science et en technologie. Ils ont fait beaucoup d'inventions, demeurées inconnues du grand public. La rapacité et la cupidité du système capitaliste jointes au désir effréné de certaines nations d'assurer la suprématie de la race blanche font jeter aux calendres les noms des inventeurs noirs même lorsqu'on leur reconnait un certain droit d'invention. La machine infernale de la production industrielle a raflé leurs inventions en leur collant une étiquette commerciale qui jette définitivement aux oubliettes les noms des inventeurs. Il faudrait remuer les poussières des archives pour savoir qui a fait quoi ?

Très souvent on entend poser cette question pleine de sous-entendu : qu'est-ce que les Noirs ont inventé? Sur un ton ironique on répond au hasard: le vaudou, le zouk, le compas, la cassave, le tambour, le rara etc... Quoi de plus ? De telles réponses vous font rire! Ce sont  les éléments de notre culture, nous n'avons pas à en rougir. Au contraire, je suis fière. Mais de telles réponses sont tendancieuses, elles visent à nous mettre un carcan d'infériorité au cou et à nous enfermer dans un traditionalisme stérile susceptible de tuer dans l'oeuf toute vélléité chez nos jeunes de se lancer dans des initiatives à caractère scientifique, de décourager chez eux tout esprit de créativité.

L'atavisme aidant, le mal devient à la fois psychologique et chronique donc suicidaire. Je veux porter les jeunes Noirs à relever un défi de taille en soulignant les noms des inventeurs noirs et leurs inventions afin de leur prouver qu'ils ont de qui tenir. Ils appartiennent eux aussi à cette grande famille d'hommes qui ont construit le monde. Je livre à leurs réflexions la liste des inventeurs noirs avec leurs inventions et leurs dates d'enregistrement au bureau des patentes et des droits d'invention des USA. Je ne peux pas donner la liste complète, faute d'espace.

Il en existe plusieurs, mais on peut citer:

- George Washington Carver (1864-1943), chimiste, qui a conçu les premiers produits chimiques dérivés de végétaux tels que les colorants, le cirage pour chaussures, l'encre, les agents de blanchiment du linge, la crème à raser, les conserves, les corn-flakes, etc...
Le président Franklin Roosevelt fera un timbre à son effigie,une statue le représentant et une université à son nom.

- Jones fréderik McKinley (1892-1961) technique, camions, wagons, bateaux frigorifiques. Il inventa le concept de la réfrigération mobile utilisée par tous les moyens de transports permettant la conservation des denrées alimentaires.

- Granville T. Woods (1856-1910) en électricité, la multiplicité des domaines d'excellence, le four à chaudière, l'émetteur de téléphone, le télégraphe à induction et l'électrification du chemin de fer.

- Garret A. Morgan (1875-1961) technique du masque à gaz au feu tricolore employé dans le monde entier !

- Lewis Howard Latimer (1848-1928) en electricité, c'est lui qui a inventé la lampe à incandescence à filament de carbone, il a écrit le système d'éclairage utilisé par Edison.

Posté par Yop38 à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Liste des Inventeurs Noirs

- Dispositif climatique de climatisation Frederick M. Jones 12  Juillet 1949
- L'almanach Benjamin Banneker . vers 1791
- L'interrupteur de coupure automatique Granville T. Woods  1 Janvier 1839
- Legs automatique de pêche G. Cook 30 Mai 1899
- Le changement de vitesse automatique Richard Spikes 28 Février 1932
- Le Boguet de bébé W. H. Richardson 18 Juin 1899
- L'armature de bicyclette L.R. Johnson 10 Octobre 1899
- Le coupeur de biscuit A.P. Ashbourne  30 Novembre 1875
- Le sac de plasma sanguin Charles Drew Approx. 1945
- Le téléphone cellulaire Henry T. Sampson  6 Juillet 1971
- La commode  T. Elkins  3 Janvier 1897
- Le dessicateur de vêtements G.T. Sampson  6 Juin 1862
- La tige de rideau S.R. Scratton  30 Novembre 1889
- Le support  de tige de rideau William S. Grant  4 Août 1896
- L'arrêt de porte O. Dorsey  10 Décembre 1878
- La pelle à poussière Lawrence P. Ray  3 Août 1897
- Le batteur à oeufs Willie Johnson  5 Février 1884
- L'ampoule électrique Lewis Latimer 21 Mars 1882
- L'ascenseur Alexander Miles 11 Octobre 1867
- Le protecteur d'oeil P. Johnson  2 Novembre 1880
- L'échelle de secours J.W. Winters  7 Mai 1878
- Le lit pliant L.C. Bailey  18 Juillet1899
- La chaise pliante Brody & Surgwar 11 Juin 1889
- Le stylo à encre W.B. Purvis  7 Janvier 1890
- La roulette de meubles O.A. Fisher 1878
- Masque à gaz Garrett Morgan  13 Octobre 1914
- Tee ( golf) T. Grant  12  Decembre1899
- Guitare Robert F. Flemming, Jr.  3 Mars 1886
- Brosse à cheveux Lydia O. Newman 15 Novembre , 18--
- Le tampon Walter B. Purvis 27 Février  1883
- Chaussure ( de cheval) J. Ricks  30 Mars 1885
- Glace  A.L. Cralle   2 Février1897
- Improv. Sugar Making Norbet Rillieux  10 Decembre  1846
- L'insecticide Gun A.C. Richard  28 Février 1899
- La planche à repasser Sarah Boone 30 Decembre 1887
- La chaine de sécurité ( porte) F.J. Loudin 9 Janvier 1894
- La lanterne Michael c. Harvey 19 Août 1884
- La tondeuse à gazon L.A. Burr  19 Mai 1889
- La presse citron  J. Thomas White  8 Decembre 1893
- La serrure W.A. Martin  23 Juillet 18--
- Le joint lubrifiant  Ellijah McCoy  15 Novembre 1895
- Le seau à glace James Robinson 1887
- La boite aux lettres  Paul L. Downing  27 Octobre 1891
- La lavette Thomas W. Stewart 11 Juin 1893
- Le moteur Frederick M. Jones  27 Juin 1939
- Le beurre de cacahouettes George Washington Carver 1896
- Le taille-crayon J.L. Love 23 Novembre 1897
- Record Player Arm Joseph Hunger Dickenson 8 Janvier 1819
- Le réfrigérateur J. Standard 14 Juin 1891
- La selle de monte W.D., Davis  6 Octobre 1895
- La goupille John W. Reed 1864
- L'appui tête de shampoing ( coiffeur) C.O. Bailiff  11 Octobre 1898
- La bougie d'allumage Edmond Berger 2 Février  1839
- Le stéthoscope Imhotep Ancient Egypt
- Le fourneau T.A. Carrington  25 Juillet 1876
- Straightening Comb Madam C.J. Walker Approx. 1905
- La balayeuse Charles B. Brooks  17 Mars 1890
- Le téléphone Granville T. Woods  2 Decembre 1884
- La commande de thermostat Frederick M. Jones 23 Février 1960
- Les feux de circulatiion  Garrett Morgan  20 Novembre 1923
- Tricycle M.A. Cherry 6 Mai 1886
- La machine à écrire Burridge & Marshman 7 Avril  1885

Posté par Yop38 à 23:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]